Archives pour la catégorie Conseils

Donner une seconde vie à votre bouquet de la Fête des mères

62f87482e6c641c8b86d3b6a7dcb0939

Vous avez reçu un ravissant bouquet de fleur pour la Fête des mères mais vous savez qu’il ne va pas durer éternellement, les fleurs vont faner et il ne sera plus aussi rayonnant qu’au premier jour. Le jeter vous chagrine ? Pas de panique, voici quelques idées pour recycler votre bouquet.

-          Confectionner un pot-pourri : Parfumez délicatement votre maison avec un pot-pourri fait maison qui contrairement à ceux industriels, ne contiendra ni parfums de synthèse, ni teinture et donc n’aura pas d’odeurs entêtantes. Une jolie façon de désodoriser votre maison durablement et naturellement.

Voici la démarche à suivre :

  • Choisissez un joli récipient : Bol, coupelle, vide poche, bocal, vous avez l’embarras du choix !
  • Disposez les fleurs sur une plaque et enfournez à 140°c pendant environ 1 heure. Vos pétales doivent être secs (comme des corn flakes). Si vous souhaitez rajouter des senteurs fruités à votre mélange, découpez les fruits en rondelles fines et procédez comme pour les fleurs, le temps de cuisson varie selon l’épaisseur des tranches. Une façon intéressante de recycler les oranges oubliées au fond de la corbeille… Vous pouvez ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles dans votre composition pour appuyer la senteur des fleurs.
  • Remplissez le contenant que vous avez choisi du tout et votre pot-pourri est prêt à embaumer votre maison d’une discrète fragrance.

-          Fabriquer de l’eau de rose : Parmi les classiques, le fameux bouquet de roses. Pour faire durer cette tendre attention, vous pouvez faire bouillir les pétales de roses et ainsi obtenir de l’eau de rose. A vaporiser sur votre visage pour un brin de fraîcheur florale.

-          S’en servir de compostage : Enfin, si vos fleurs font trop la tête, vous pouvez toujours les utiliser pour en faire un compostage naturel et efficace !

Image trouvé sur thuis-magazine.nl

L’azalée d’intérieur

Azalée d'intérieurL’azalée d’intérieur est de la famille des Éricacées. L’azalée est aujourd’hui rattachée au genre « Rhododendron ». 
Cultivée en pot pour illuminer nos intérieurs, ce petit arbuste est l’une des premières plantes à fleurir en pot, dès la fin de l’été et jusqu’au printemps suivant.
Pour conserver votre azalée à l’intérieur, donnez-lui :
- de la lumière… mais pas de soleil direct, une lumière tamisée lui convient tout à fait.
- une température entre 12° et 16° lui sied à merveille.
- maintenez une atmosphère humide en la posant sur un lit de billes d’argile régulièrement arrosées (attention jamais d’eau dans une soucoupe).
- un apport d’engrais liquide tous les quinze jours durant la floraison la fera s’épanouir de plaisir.
- Enlevez régulièrement les fleurs fanées et pincez l’extrémité des nouvelles pousses pour garder un port touffu.

Après la floraison, coupez les pousses qui contrarient l’harmonie de la plante, taillez au-dessus du bourgeon pour favoriser la ramification.

Sortez la plante dans le jardin de mai à septembre à la mi-ombre et à l’abri du vent. Faites des apports d’engrais réguliers, environ tous les quinze jours et évitez le dessèchement.

Rentrez la plante avant les gelées tout d’abord dans un endroit frais (6 à 12°C), arrosez modérément jusqu’à l’apparition des premiers boutons.
Un nouveau cycle recommence alors !

Les plantes insectifuges

Lavande

Lavande

Les plantes insectifuges veillent sur nos soirées et nos nuits.
Le mois d’août signifie pour beaucoup : vacances, repos, et… repas sur la terrasse. Voici quelques astuces écologiques pour éloigner les insectes.
En effet, s’il est agréable de diner en terrasse ou de se promener au bord de l’eau à la tombée du jour, ces moments de bonheur souvent perturbés par les insectes.
Comment faire pour éloigner guêpes et moustiques – entre autres – qui jouent les trouble-fêtes ?
À la place d’insecticides, pas naturels du tout et hautement toxiques pour la santé et l’environnement, on peut utiliser des plantes dites « insectifuges » dont le feuillage exhale une odeur fortement dérangeante pour les moustiques et autres insectes « piqueurs ».
Des plantes comestibles à utilisation double
En plus d’être utilisées en cuisine, leur odeur très forte a un effet répulsif très efficace contre les moustiques et les guêpes.
La citronnelle
Si l’efficacité répulsive de son huile essentielle n’est plus à démontrer, en planter à proximité de votre terrasse sera tout aussi efficace. Pensez également au basilic citronnelle, à la verveine citronnelle, au thym citronnelle ou encore à la mélisse dont l’odeur citronnée est très prononcée.
L’aurone
Est un petit arbuste ressemblant à l’armoise qui possède une odeur citronnée. Utilisée comme condiment en cuisine, son odeur repousse les insectes piqueurs. De plus, en bouquets séchés disposés dans toute la maison, elle éloignera toutes sortes d’insectes de votre intérieur.
Les alliacés
Dégageant une odeur particulièrement désagréable, l’ail, l’oignon ou la ciboulette ont également cette propriété répulsive.

Des plantes ornementales
Le géranium à parfums
Appelé aussi pélargonium odorant, il se décline en une multitude de parfums. À dominante de rose, de citronnelle ou de térébenthine, son odeur marquée déplait fortement aux moustiques et aux guêpes. À planter dans le jardin ou sur la terrasse.
La lavande
Plante ornementale à usages multiples, la lavande attire les insectes butineurs, mais son odeur très singulière déplait fortement aux guêpes et aux moustiques.

Pour terminer, quelques dictons propres au mois d’août à méditer
« Pluie d’août fait truffes et marrons ».
Ce qui laisse présager une belle récolte !
« Tonnerre d’août, 
belle vendange et bon moût. »
La pluie d’août assure aux raisins une très bonne croissance et laisse entrevoir des vendanges prospères à condition qu’il n’y ait pas comme cette année des orages destructeurs de récoltes.

Ainsi en est-il des dictons et proverbes de nos ancêtres !

Des huiles essentielles pour protéger plantes, fleurs et jardins

Le pouvoir des huiles essentielles dans le jardin est méconnu, mais redoutable !

Pour vous débarrasser naturellement des pucerons sur les rosiers, utilisez une solution à base d’huiles essentielles de thym, de lavande et de sauge.

Préparation : 3 gouttes de chaque huile essentielle, dans 1 cuillerée à soupe d’alcool à 90°, mélangez cette préparation à 2 litres d’eau et vaporisez. Cette solution est efficace pour bien d’autres insectes.

Vous pouvez également tester une autre solution à base de bicarbonate de soude : mélangez 4 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 cuillère à café de bicarbonate de soude, bien agiter et mettre dans un vaporisateur.

Huiles essentielles pour fleurs et plantes

La renommée du savon noir liquide n’est plus à faire, excellent répulsif contre les insectes, 100% naturel, il prend soin de votre jardin.

Préparation : dans un vaporisateur, mettez de l’eau, ajoutez 1 cuillère à café de savon noir liquide, secouez bien et vaporisez sur les feuilles.

Quant aux escargots et autres limaces, ils seront fortement incommodés par l’odeur du thym, de la sauge, du romarin ou du persil plantés à proximité de leur passage.

Quel est le type de fleur de votre mère ?

Offrir des fleurs existe dans presque toutes les civilisations. Dans certaines cultures, on accorde aux fleurs une signification particulière. Ainsi, la composition d’un bouquet peut être guidée par des couleurs, des senteurs, la symbolique de chacune.

Voici quelques idées pour choisir la fleur idéale pour la fête des Mères.

La rose : classique, vêtements bien coupés, lignes épurées, détails simples. Sens développé de l’esthétique, elle est aussi intelligente et diplomate.

Le lys : Pensez à un lys pour la joie et l’inspiration. Elle déborde d’énergie, fait preuve d’un optimisme naturel, la famille est sa priorité.

L’Alstroemeria : ultra féminine, gracieuse et raffinée. Surprenez-la avec cette fleur, dont les feuilles, étonnamment, poussent à l’envers.

 Bouquet de roses